Un Workshop est l’événement de la création collective par excellence. Ce meeting entre collaborateurs connaît un grand succès auprès des startups, des PME et des grandes structures, ainsi qu’auprès des établissements de formation, notamment les business schools, les écoles de dance, design, sculpture, architecture et d’art moderne.

L’anglicisme Workshop peut être traduit en atelier de travail collaboratif. Cette outil de gestion séduit les managers par sa souplesse, son efficacité et par l’engagement total de tous les participants. En tant que modèle d’événements d’entreprise, l’atelier d’idéation se distingue par son mode d’animation et par la participation active de tous les invités.

Les workshops font appel aux meilleures qualités des femmes et des hommes : créativité, intelligence et interaction.

La participation active est le mot d’ordre des ateliers de co-idéation. Aussi, nous allons nous mettre dans la peau d’invités workshop à travers un exemple concret.

 

Le workshop comme moyen d’incubation des idées

 

Imaginons que vous êtes propriétaire d’un château, ou d’une demeure unique, et que vous envisagez de le proposer comme lieu de séminaires d’entreprise. Il va sans dire que ne seriez pas à court d’arguments (les châteaux ont beaucoup d’atouts et sont très prisés par les organisateurs événementiels). Cependant, il vous faudra établir la bonne stratégie marketing pour bien positionner votre produit. Pour ce faire, vous pouvez :

1) Vous installer dans votre bureau d’époque ou dans un coin de votre jardin unique et réfléchir tout seul : à éviter !

2) Recourir aux services d’une agence marketing/communication : c’est mieux.

3) Réunir autour d’une table (ronde de préférence, vous devez en avoir de très belles) 4 ou 6 personnes pour résoudre cette problématique spécifique. À titre d’exemple, vous pouvez convier votre restaurateur, un expert en évent d’entreprise, un web marketer, votre jardinier et un membre de votre entourage qui est cadre d’entreprise. La convivialité, la création collective et l’effort de synthèse des solutions business sélectionnées sont les maîtres mots de votre atelier de co-création.

 

Le workshop comme outil idéal

 

Au terme de votre workshop (eh oui, vous auriez opté pour un atelier de travail créatif), vous aurez une stratégie qui présente les caractéristiques suivantes :

  • Innovante : c’est le propre d’une réunion créative (en mode brainstorming pour un slogan ou un logo, par exemple).
  • Multidimensionnelle : votre team workshop est transversale. Chaque compétence invitée apporte ses propres touches et prismes de vision. Une solution créative workshop couvre les différents aspects de la problématique ou de la thématique abordée. Le tout est de savoir filtrer et canaliser le flux d’idées.

L’émulation d’idées, de connaissances et d’expertises diverses aboutira à une stratégie efficace :

1) Elle tient compte des besoins et des attentes des prospects (l’apport de l’organisateur événementiel et le cadre d’entreprise)

2) Elle est bien argumentée (points forts de l’option Château pour séminaires développés par vous, votre jardinier et votre restaurateur).

3) Elle est véhiculée par les outils web appropriés (le web marketeur).

L’ambiance d’un atelier de travail participatif catalyse l’intelligence collective.

Après cette illustration pratique, tentons une présentation théorique de l’événement atelier de travail créatif.

 

Atelier de travail, définition

 

Un workshop est une réunion d’un groupe réduit, transversal, composé par des collaborateurs internes et des experts externes. L’objectif de la réunion d’idéation collective est d’analyser un problème posé ou réfléchir en commun à un thème précis. Le mot d’ordre de l’évent workshop est la participation collective : aucun invité ne doit être spectateur, tout le monde est acteur.

L’animateur workshop joue un rôle vital. C’est le chef d’orchestre qui agite son bâtonnet pour que tous les participants soient au diapason.

 

Comment animer un workshop ?

 

Aussi appelé facilitateur ou thinking designer, l’animateur d’un atelier de travail n’est pas, par obligation, un expert de la thématique traitée. Par contre, il est conseillé de confier cette mission à un professionnel externe du thinking design.

L’organisation d’un atelier de travail de co-création est minutieuse ; le rythme du travail est très dense. Aussi, aucune fausse note, imprévu ou perte de temps et d’énergie – dans des pistes de réflexion hors sujet -, n’est permise. L’animateur doit impliquer tous les invités, mettre en confiance les timides ou les intimidés et tempérer les leaders de caractère.

La hiérarchisation et le partage ascendant de l’information sont chassés par le facilitateur workshop. À la place, il crée la convivialité et  » défend  » la libre parole et l’égalité durant son atelier participatif.

 

Déroulement d’une animation workshop

 

La mission du coach workshop est de piloter les échanges, relancer l’idéation en cas de temps mort, réorienter et focaliser les discussions sur le thème de l’atelier, détecter les sources de blocage et les éliminer. Un bon animateur de thiniking meeting est plus stimulateur que producteur d’idées. C’est un créateur d’ambiance d’innovation et d’inventivité. Pour cela, il dispose d’un ensemble de techniques :

Ø –Mise en chauffe : débuter par un icebreaker ou un angle facile de la problématique à aborder.

Ø –Gestion du temps : établir un planning pour chaque étape ou tâche et rappeler le temps restant. Cette technique pousse l’équipe (ou les équipes) à progresser et à mieux activer leur hémisphère de créativité.

Ø Atmosphère du travail : maintenir une bonne ambiance détendue et amicale qui incite à la participation collective.

Ø Orientation client final : pousser le groupe à se mettre dans la peau de l’utilisateur final et à bâtir leurs idées à partir de faits réels et non de supposition.

Ø Régulation de la création : le début d’un processus créatif est toujours divergent. Il s’agit de ne pas brider l’imaginaire afin de produire le maximum d’idées et de pistes de solutions. L’étape convergente intervint juste après. Elle consiste à trier les idées, retenir les plus réalistes et les approfondir en mode séquentiel ou rationnel (un pas entraîne logiquement un autre). Certes, le bilan d’un workshop doit être inventif et original, cependant, il doit aussi être réalisable par l’entreprise et adapté à son environnement.

Ø Bilan de l’atelier de travail : les participants sont également impliqués au débriefing via la validation collective des conclusions et des solutions business créées.

Un atelier de travail est un événement d’idéation commune. Qu’il s’agisse d’apporter une solution à un problème précis ou d’initier une réflexion commune autour d’un projet d’avenir, le workshop se révèle être un outil efficace. Toutefois, sa réussite est fonction de la qualité de l’animation qui doit inciter à la co-création, et de la composition de l’équipe qui doit être réduite, transversale et surtout PARTICIPATIVE.

Autres guides séminaires en relation :