Tout le monde a maintenant entendu parler de ce nouveau jeu au succès fou, les Escape Games. On en trouve partout, et il y a des thèmes pour tous les goûts : des voyages dans le temps, de la cuisine, des enquêtes criminelles, des prisons, des trains,… Des bibliothèques organisent des parties, des parcs miniers, des musées,… Bien sûr, même les châteaux s’y sont mis. A raison, puisque les visiteurs adorent cette nouvelle activité.

Les origines de l’Escape Game

Tout d’abord, les Escape Games étaient des jeux vidéos, aussi appelés Escape Rooms. Il s’agissait d’un jeu d’énigme et d’évasion, le joueur devait interagir avec son environnement pour trouver des indices, résoudre des énigmes, et passer à la prochaine pièce ou au niveau suivant. Le premier jeu vidéo est sorti dès 2004 : Crimson Room. En 2007, une société japonaise a transposé le jeu vidéo à la réalité. Il s’agissait alors de créer des véritables environnements comportant des clés cachées, avec lesquels de véritables joueurs interagissaient. D’Asie, les Escape Games ont atteint l’Europe par la Hongrie, et en particulier par Budapest. L’objectif premier de ces jeux en Hongrie était le team building, pour renforcer et améliorer la cohésion dans les équipes d’entreprise. Puis les Etats-Unis, l’Angleterre, la France et le Canada ont été touchés par le succès de ce jeu. Aujourd’hui, il y a environ 2000 salles d’Escape Games en France.

Le principe du jeu

Il s’agit d’entrer en équipe dans une salle pleine d’éléments cachés. Vous êtes entre deux et six joueurs. Le but est clair si vous voulez relevez le défi : réussir à atteindre l’objectif fixé par le Game Master. Il s’agit de la personne chargée de vous observer et de vous guider tout au long du jeu. Le but peut être de s’évader de la pièce, de libérer quelqu’un, d’élucider un secret ou de trouver un trésor, il diffère selon les scénarios. Le plus important est de savoir que les clés vous mèneront, pas à pas, à la résolution de l’énigme.

Les meilleurs Escape Games font appel à plusieurs qualités : vélocité, habileté, astuce, observation, esprit pratique,… Tous les participants, dans leurs différences, sont donc appelés à aider. Nous avons tous des qualités variées et complémentaires !

Il y a la plupart du temps des règles à respecter : il y a un temps imparti (généralement une heure), il faut être bien ponctuel au début du jeu pour ne pas faire prendre de retard aux réservations, il ne faut jamais rien casser dans la salle, et il faut bien sûr jouer le jeu. Il n’y a pas d’intérêt à regarder avant si le scénario a été révélé sur internet, ou à utiliser son téléphone pendant la partie.

Avec quelles personnes faire une partie d’Escape Game ?

Le grand avantage de l’Escape Game, c’est de pouvoir jouer avec n’importe quelle personne de votre entourage. Ce jeu s’adresse à tous les types de groupes : amis, collègues, familles,… Vous pouvez y aller avec des gens que vous appréciez, ou avec des personnes que vous ne connaissez pas encore très bien. De nombreuses entreprises réservent des salles d’Escape Game pour faire du team building, pour améliorer la cohésion de leurs équipes. Certains proposent cette activité pour leur anniversaire, pour des enterrements de vie de jeune fille ou de garçon, pour mille occasions différentes. C’est aussi la plupart du temps simplement pour se retrouver et passer un bon moment, pour les jeunes et les adultes. Attention toutefois, les Escape Games ont souvent des limites d’âge afin de permettre à chacun de profiter au mieux du jeu.

Un château : le lieu idéal pour un Escape Game

Au Château de La Rivière, dans le bordelais, c’est dans les caves qu’est organisé le jeu… Dans le noir ! Les participants doivent trouver les indices et résoudre les énigmes, grâce aux « habitants de la cave ». Frisson et mystère sont au rendez-vous. Également sur la thématique du vin, le château Rayne Vigneau propose une partie d’1h30. Celle-ci permet d’entrer dans la salle à manger du domaine. Au Château fort de Guise, dans les Hauts-de-France, les participants au jeu cherchent les indices dans les souterrains, jusque dans les douves !

Au cœur des châteaux de la Loire, à la forteresse royale de Chinon, l’exactitude historique du jeu est mise en avant. Chaque date, chaque détail, est pensé avec les équipes de recherche du château. Rien n’est laissé au hasard, et le jeu est aussi pédagogique que divertissant.

Le château royal d’Amboise a également fait le pari de cette nouvelle activité. Leur affiche est très mystérieuse, le scénario prometteur… Le château de Blois propose pour sa part un « Escape Game géant », sur le thème de l’assassinat du duc de Guise. La partie se déroule sur 160 m². Une telle surface de jeu est inhabituelle ! Le château de la Bussière a choisi le thème du plan des jardins dessiné par Le Nôtre.

Certains châteaux, comme le château des Baux de Provence, dans les Bouches du Rhône, revisitent le principe de l’Escape Game. Un livret d’enquête aide les participants à résoudre les énigmes, mais on retrouve l’idée d’un scénario palpitant. De même, le musée du Louvre propose à ses visiteurs de s’inscrire à un Adventure Game, variante de l’Escape Game qui les mène jusque dans le jardin des Tuileries en possession de différents documents.

Des châteaux vont plus loin : le château de Kergroadez en Bretagne donne le choix à ses visiteurs entre trois scénarios différents : Le Collier de l’Ordre de Saint-Michel, L’Empoisonnement du Marquis, et la Malédiction du Corsaire. De quoi contenter chacun!

Le Palais Garnier a frappé fort en portant l’expérience de l’Escape Game aux sommets. Des comédiens de l’Opéra et des musiciens de l’Orchestre Symphonique participent en costumes d’époque, pendant que les participants cherchent à résoudre l’énigme du fantôme.

Le succès de cette activité auprès des visiteurs

En moins de deux ans, la Forteresse royale de Chinon a reçu plus de 3500 participants aux profils très variés pour son Escape Game. Le succès est tel que le château renouvelle le jeu et propose de nouveaux scénarios. L’Escape Game y est aussi possible en anglais, afin de n’oublier aucun visiteur. Le Palais Garnier pour sa part, a enregistré plus de 200 000 participants.

Pour le directeur du Château d’Amboise, l’Escape Game a pour objectif de sensibiliser le public à l’Histoire, de l’amener à aimer le passé. Des visiteurs n’auraient peut-être pas été au château pour une visite traditionnelle mais sont capable de faire beaucoup de chemin pour participer à un Escape Game dans un lieu insolite. Et en effet, en conjuguant dans une partie l’Histoire et le plaisir, l’idée est de montrer au participant que le passé recèle des mystères, des énigmes à résoudre. Il ne s’agit pas que de dates. Les visiteurs redécouvrent ainsi le château sous un autre angle.

Et quel endroit serait plus adapté qu’un château pour réussir le pari fou d’intéresser chacun à l’Histoire par le jeu ? Le château est le lieu de tous les mystères, il procure une véritable sensation de dépaysement. Il est l’incarnation de ce mélange entre la grande Histoire et la petite histoire, le lointain passé et le scénario. Les murs ont vécu des choses qui ne sont peut-être pas si loin du récit proposé par l’Escape Game…