Pourquoi faire un mariage religieux ?

Mariage religieux

Que ce soit par conviction personnelle ou par tradition familiale, le mariage religieux offre une dimension sacrée à votre union. Les rites et les traditions de chaque culte vous invitent à vous recueillir dans une ambiance solennelle, autour des valeurs spirituelles du mariage. Si la cérémonie religieuse est perçue comme une étape incontournable par les futurs mariés croyants, elle peut parfois soulever des doutes chez les couples les moins pratiquants. Comment se marier  en France ? Devez-vous opter pour un mariage laïque ou religieux ? Quelles sont les conditions et les démarches pour se marier à l’église ? Voici autant de questions que vous vous poserez inévitablement durant l’organisation de votre mariage.

 

Qu’est-ce qu’un mariage religieux ?

 

Contrairement à la cérémonie civile ou laïque, le mariage religieux est une union célébrée dans le cadre d’une religion, selon les rites et les traditions propres à chaque culte. Dépourvu de valeur légale en France, il est une manière d’offrir un caractère plus solennel à la cérémonie qui se déroule dans un cadre majestueux, propice au recueillement et à l’émotion.

Si le mariage civil est souvent considéré comme une formalité administrative, la cérémonie religieuse constitue le moment fort du mariage, celui où les époux se promettent un engagement total et définitif devant Dieu. Plus personnalisé que la cérémonie à la mairie, le mariage à l’église est une façon de perpétuer des traditions familiales ou de témoigner de vos croyances personnelles.

Union sacrée entre deux personnes, le mariage religieux revêt de multiples formes. Célébré par un prête au sein d’une église dans le cadre d’un mariage catholique ou orthodoxe, il a lieu dans un temple et est officié par un pasteur lorsqu’il s’agit d’une cérémonie protestante. Le mariage musulman se déroule le plus souvent dans une mosquée sous la responsabilité de l’imam, alors que la cérémonie juive est officiée par un rabbin dans une synagogue. Quelle que soit votre religion, la cérémonie religieuse doit obligatoirement avoir lieu après le mariage civil selon la loi française.

 

Quelles sont les conditions pour faire un mariage religieux ?

 

Mariés à la cérémonie religieuse

Les conditions pour faire un mariage religieux diffèrent en fonction des cultes. Même si les mentalités évoluent et que certains courants religieux acceptent de célébrer des mariages qui sortent du cadre traditionnel, il existe des principes fondamentaux qui peuvent constituer un frein à votre union devant Dieu.

Dans le cadre d’un mariage chrétien, les deux futurs époux doivent être de sexe différent et ne jamais avoir été mariés religieusement. Si l’un des deux conjoints n’est pas baptisé ou n’est pas de confession chrétienne, il doit effectuer une demande de « dispense de disparité de culte » auprès de l’évêché. Sachez enfin qu’il est possible de se marier à l’église même lorsque l’un des deux conjoints est divorcé, à condition que le précédent mariage ait été annulé par un tribunal ecclésiastique.

Si vous souhaitez faire un mariage islamique, le futur époux doit impérativement être de confession musulmane, alors que la mariée peut quant à elle appartenir à une autre religion. En revanche dans le cadre d’un mariage juif, ce sont les deux mariés qui doivent être de religion juive, à défaut de devoir se convertir. Quelle que soit votre religion, il est indispensable que vous vous soyez préalablement mariés à la mairie pour que votre union puisse faire l’objet d’un sacrement religieux.

 

Quelles sont les démarches pour organiser une cérémonie religieuse ?

 

Eglise ou chapelle religieuse

Comme pour la mairie, l’organisation d’un mariage religieux demande un certain nombre de démarches. Si les formalités diffèrent en fonction des religions, il vous faudra dans tous les cas entrer en contact avec le ministre du culte qui officiera lors de votre mariage, et ce, le plus rapidement possible. Même s’il est en net recul, le mariage catholique reste le plus répandu en France. Son organisation se fait en quelques étapes, qui incluent la préparation spirituelle des futurs époux. Il est également nécessaire de fournir un certain nombre de documents que vous devez remettre au prêtre qui officiera à votre mariage. Votre dossier de demande de mariage religieux doit comporter les éléments suivants :

  • l’extrait d’acte de naissance de chacun des futurs époux
  • l’acte de baptême des mariés, ou à défaut, la dispense accordée par l’évêque à l’un des deux conjoints
  • la fiche d’état civil des témoins, dont le nombre n’est pas limité pour la cérémonie religieuse
  • une déclaration d’intention rédigée par les mariés, ou projet de vie, qui témoigne du respect des valeurs chrétiennes des futurs époux
  • l’acte de mariage civil, à fournir après la cérémonie à la mairie

Lorsque votre dossier est complet, à l’exception de l’acte de mariage civil qui ne s’obtient généralement qu’au dernier moment, il est présenté à l’évêque qui doit approuver votre union. Vient alors le temps de la publication des bans aux portes de l’église, affichés durant 10 jours précédant la cérémonie.

 

Comment se préparer au mariage religieux ?

 

Avant de se marier à l’église, les futurs époux doivent se préparer spirituellement à recevoir le sacrement du mariage. Cette préparation au mariage n’est pas obligatoire, mais le prête vous incitera fortement à la suivre. Elle se déroule sur plusieurs mois, durant lesquels vous serez amenés à rencontrer le prête en moyenne 3 ou 4 fois. Ce sera l’occasion d’aborder des thèmes variés, en rapport avec la religion, la vie de couple et l’organisation de la cérémonie. La préparation au mariage peut également se faire par le biais d’un « couple guide » déjà marié religieusement, mais aussi au sein d’un centre de préparation au mariage, ou encore durant une retraite spirituelle, à l’occasion d’un week-end de réflexion par exemple.

Outre la dimension spirituelle de cette démarche, la préparation au mariage est l’occasion de rencontrer le prête qui officiera le jour de vos noces afin d’organiser la cérémonie. Vous déciderez avec lui d’opter pour une messe avec une communion, ou simplement pour une bénédiction nuptiale. Le choix des textes et des chants se fera également durant cette préparation, qui permettra au prête de mieux vous connaître afin de célébrer une cérémonie personnalisée, en accord avec vos valeurs et vos convictions.

 

Comment se déroule une cérémonie religieuse ?

 

Mariés à la sortie de l'église

Chaque religion possède ses propres rituels en matière de cérémonie de mariage. Loin de faire exception à cette règle, la tradition chrétienne compte de nombreux protocoles dont vous ne pourrez guère vous éloigner durant votre cérémonie de mariage.

 

La décoration de l’église

Un mariage à l’église ne saurait se passer d’une profusion de fleurs qui symbolisent la joie d’un amour profond. S’il est d’usage que la famille du marié offre une somme d’argent qui servira aux bonnes œuvres de la paroisse, c’est à la famille de la mariée qu’incombe la mission de décorer l’église avec des fleurs, des tulles et autres pétales de rose. En réalité, la décoration intérieure de l’église est souvent réalisée par les témoins des mariés juste avant la cérémonie. Cette décoration doit pouvoir être retirée rapidement afin de faire place nette pour la prochaine cérémonie.

 

L’entrée à l’église des convives et des mariés

Selon la coutume, les convives sont accueillis à l’entrée de l’église par les proches des mariés qui leur remettent le programme de la cérémonie. Dans la pratique, c’est souvent le marié qui se charge de l’accueil des invités, et qui par la même occasion, leur indique leur place à l’intérieur de l’église. Là encore, le protocole veut que les proches de la mariée se placent à gauche de l’allée centrale, alors que la famille et les amis du futur époux s’installent dans la rangée de droite.

Une fois tous les invités installés à l’intérieur de l’église, le marié fait son entrée au bras de sa mère, au son d’une musique préalablement définie. Il va se placer devant l’autel pour attendre l’arrivée de sa promise. C’est ensuite au tour de la mère de la mariée de s’avancer vers l’autel, accompagnée du père du marié. Enfin, la musique change pour annoncer l’un des plus grands moments de la cérémonie, celui où la mariée fait son entrée au bras de son père. Elle traverse lentement l’allée centrale suivie des demoiselles et des enfants d’honneur, pour venir se placer devant l’autel, juste à côté de son futur mari.

 

La célébration du mariage

La célébration religieuse du mariage peut prendre la forme d’une simple bénédiction nuptiale pour les mariés non-pratiquants, ou d’une messe avec l’eucharistie qui peut durer plus d’une heure. La cérémonie se déroule généralement selon un schéma prédéfini :

  • Elle débute par la lecture d’extraits bibliques par les témoins et la famille des mariés. Des chants religieux et la parole de Dieu par le prête viennent ponctuer ces lectures.
  • Vient ensuite l’échange de consentement des futurs époux accompagné de la bénédiction des alliances. Ces dernières sont alors échangées avant que le prête ne déclare le couple mari et femme. Le mari peut enfin soulever le voile de la mariée pour l’embrasser.
  • Dans le cadre d’une messe, la cérémonie se poursuit par la liturgie de l’eucharistie, ou communion.
  • La cérémonie s’achève par la signature du registre par les mariés puis par les témoins, avant que le prête ne remette le livret de famille chrétienne aux époux.
  • Enfin, le prêtre prononce la bénédiction pendant que les enfants s’occupent de la quête afin de recueillir des dons auprès des invités.

 

La sortie de l’église

La sortie de l’église se fait elle aussi selon un protocole particulier. La coutume voudrait que ce soient les enfants d’honneur, les mariés, puis les parents des mariés qui quittent l’église en premier, mais l’ordre de sortie est en réalité très différent. En effet, dans la pratique, ce sont d’abord les convives qui sortent, pour attendre les mariés sur le parvis de l’église. Lorsque les époux apparaissent enfin, ils ont droit au traditionnel lancer de riz et à la haie d’honneur, signal qui lance le début des festivités.

Bien que dépourvu de valeur légale, le mariage religieux continue d’attirer de nombreux couples qui souhaitent offrir une dimension sacrée à leur union. Moins impersonnelle que le mariage civil, la cérémonie à l’église est l’un des temps forts de ce jour si particulier. Elle apporte un caractère solennel et spirituel à votre mariage pour renforcer un peu plus les liens qui vous unissent à votre bien-aimé.

 

Pour en savoir plus

Quelles sont les démarches pour organiser un mariage civil ?

Quel contrat de mariage choisir ?

Qu’est-ce qu’un mariage laïque ?

Comment se marier avec 2 religions différentes ?

Mariage ou PACS : quelles sont les différences ?