Lorsqu’on évoque la Corse, on pense tout de suite à sa luminosité et à sa beauté sauvage. Terre de contrastes, la Corse est une montagne dans la mer. C’est la région appréciée des touristes pour ses plages magnifiques, ses paysages naturels à couper le souffle, ses petits villages perchés dans la montagne, ses sentiers pittoresques et la Méditerranée d’un bleu si profond. Souvent choisie en été pour les vacances, préférez lui la période hors-saison afin de découvrir sa véritable identité : ses traditions, sa culture, sa façon de vivre, ses spécialités gastronomiques … et ses vins. En un mot, l’âme corse !

Un vignoble historique

Son vignoble est l’un des plus méconnus, parmi toutes les régions viticoles de France.

Il est l’un des plus vieux du monde. Il y a 6000 ans, la vigne y poussait déjà. Les Phocéens qui fondèrent le comptoir d’Aléria au VIème siècle av. JC, y cultivaient la vigne.

La conquête par les Romains de ces territoires favorisa le développement de la viticulture. Mais la chute de l’Empire romain précipita le déclin des vignobles.

Puis, la Corse appartiendra aux Génois, réputés habiles commerçants, qui feront des vins un des secteurs économiques de l’île le plus important jusqu’au XVIème siècle. Plus tard, en 1768, Gênes vendra la Corse aux Français. A l’époque de Napoléon, originaire d’Ajaccio, la Corse comptait 20000 hectares de vignes et trois quarts de la population vivaient de la viticulture.

Enfin, avec l’invasion du phylloxéra et les guerres mondiales, le vignoble connaîtra un fort recul.

Depuis les années 70, de nouveaux vignerons donnent une nouvelle impulsion au vignoble. Ardents défenseurs de vins haute gamme, ils décident de nouvelles méthodes d’exploitation, arrachage, sélection des vignes, travail de cépages traditionnels,…

Aujourd’hui d’ambitieux projets se poursuivent pour produire des vins de qualité. Cette démarche valorise le patrimoine viticole insulaire, réhabilitent des cépages oubliés et mettent en avant la singularité des vins corses.

Une diversité géologique et un climat méditerranéen

La vigne court tout autour de l’île. Elle va du Cap Corse  en passant par Patrimonio, Calvi, Ajaccio, Sartène, Figari, Porto-Vecchio et remonte jusqu’à Bastia. On compte près de 6000 hectares de vignes tout le long des côtes. L’île affiche un relief fait de pentes et de coteaux, et une côte ouest très découpée. L’influence combinée de la mer et de la montagne favorise un climat méditerranéen propice à la vigne qui bénéficie d’un fort ensoleillement, balayée par les vents marins. Enfin, la Corse jouit d’une diversité de sols, véritable mosaïque de schistes, sables, calcaire et granit.

L’encépagement est très ancien. La Corse compte plus d’une trentaine de cépages autochtones ou d’origine italienne. Cela montre l’intérêt des vignerons à préserver un héritage millénaire. Les cépages plantés sur l’île sont nombreux : traditionnels comme la syrah, le carignan, la grenache, le merlot, le mourvèdre, le cinsault, l‘ugni blanc, l’alicante,… mais surtout trois cépages introuvables sur le continent, emblématiques de Corse que sont :

  • le sciacarello rouge (qui veut dire « croquant sous la dent »), principal cépage d’Ajaccio qui donne des vins souples aux arômes d’herbes du maquis, de petits fruits rouges et de poivre,
  • le nielluccio rouge (niellu veut dire « noir ») qui donne des vins corpulents,
  • le vermentino blanc, appelé en Corse «malvoisie» et en Provence «rolle», principal cépage blanc de Corse, qui produit un vin aromatique, aux notes florales et parfois minérales.

Les vins rouges représentent 50% de la production, les rosés 40% et les blancs 10%.

Des appellations singulières

En Corse, il existe neuf appellations d’origine protégées :

– 2 appellations «cru» : AOP Patrimonio et AOP Ajaccio,

– 5 appellations «villages» : AOP Corse Calvi, AOP Corse Coteaux du Cap Corse, AOP Corse Figari, AOP Corse Porto-Vecchio et AOP Corse Sartène,

– 1 appellation «régionale» : AOP Corse,

– 1 appellation vin doux naturel : AOP Muscat du Cap Corse.

PATRIMONIO

L’appellation couvre environ 400 hectares situés autour du Golfe de Saint-Florent. C’est la plus connue et la première à être devenue AOP. Son vignoble est fait de petites parcelles. Le terroir argilo-calcaire donne des vins originaux. Les rouges issus de niellucio sont à la fois fins et puissants, avec des arômes de fruits rouges et noirs, des notes de bois et d’épices. Les rosés fruités et frais sont parmi les meilleurs de Corse. Les blancs issus de vermentino sont élégants.

AJACCIO 

C’est le deuxième vin à avoir obtenu son appellation en 1984. Elle couvre environ 250 hectares du Golfe de Porto jusqu’à Sartène. C’est une région où alternent falaises, petites îles et belles plages. Le terroir granitique donne des vins rouges, aux arômes d’amande et de cassis, peu tanniques. Les blancs secs révèlent des senteurs florales et de la minéralité.

VIN DE CORSE

L’appellation s’étend sur la côte orientale de l’île, de Bastia à Solenzara. Son vignoble de 1500 hectares est planté dans la seule plaine de l’île, adossé aux montagnes. Le terroir fait d’alluvions, de marnes, de sables et de dépôts du quaternaire apporte de la minéralité à des vins généreux faciles à boire.  Les rouges d’une grande finesse sont puissants. Les rosés fruités développent des senteurs de poivre. Les blancs sont fins et fruités.

VIN DE CORSE CALVI

L’appellation se situe dans la magnifique région nord-ouest de Balagne, là où les petits villages perchés plongent dans la mer…On appelle aussi cette région «  la Toscane corse » . Le terroir est fait de granit , d’argile et de limon. Les parcelles sont petites  et le vignoble repose sur 300 hectares environ. Les rouges sont francs et charnus, les rosés et les blancs délicats.

VIN DE CORSE COTEAUX DU CAP CORSE

Situé en Haute Corse, à à l’extrémité nord de l’île, le Cap Corse était au XIVème siècle une région importante de 2300 hectares aujourd’hui réduite à 35 hectares. Le vignoble en terrasses est planté sur des coteaux à pente raide. Le terroir dévoile de grands vins blancs secs, mais aussi des vins rouges de longue garde.

VIN DE CORSE FIGARI

C’est l’un des plus anciens vignobles de l’île, apparu au Vème siècle avant JC. Situé à la pointe sud de la Corse, les vignes s’étendent sur un plateau de 130 hectares. Les sols granitiques difficiles à travailler produisent des vins rouges, blancs et rosés charpentés.

VIN DE CORSE PORTO-VECCHIO

Porto-Vecchio est une petite cité fondée en 383 avant JC. Autour de la ville, les vignes perchées sur des coteaux  s’étendent sur 90 hectares entre Solenzara et Bonifacio. Le climat est rude, les sols sont arides et propices à la vigne. Les rouges sont élégants et ronds, les rosés aromatiques et les blancs secs très fruités.

VIN DE CORSE SARTENE

Situé au sud de l’appellation Ajaccio, le vignoble de Sartène de 163 hectares, est planté sur un terroir granitique qui produit des vins rouges veloutés et charpentés, des rosés de caractère, des blancs amples et aromatiques.

MUSCAT DU CAP CORSE

L’appellation a été créée en 1993 pour le vin doux naturel issu du muscat blanc à petits grains, déjà célèbre au XVIème siècle. Produit au nord dans la région du Cap Corse, les vins présentent des arômes complexes de fruits exotiques, agrumes, figues et noisettes.  C’est un vin doux délicat, agréable à déguster frais à l’apéritif ou en accompagnement de dessert.

 

Outre les AOP, sachez que l’île de beauté produit des vins de cépages et des vins de pays. Parmi tous les vins corses, vous dénicherez celui qui vous plaira.

J’espère vous avoir donné envie de venir en Corse, rencontrer des vignerons convaincants, découvrir des domaines réputés et profiter de sites touristiques fascinants.

Cette île si singulière attire 3 millions de personnes par an, et reste l’une des destinations préférée des Français !