Chaque année en novembre, on attend avec impatience l’arrivée du Beaujolais Nouveau !

En effet, le troisième jeudi du mois, on fête l’événement dans les bars à vins, chez les cavistes et aux tables de restaurants tendance … pour affronter les premiers froids de la saison !

Le Beaujolais Nouveau annonce le nouveau millésime !

 

Deux appellations bénéficient de la mention nouveau ou primeur, l’AOC Beaujolais et l’AOC Beaujolais-Villages. Ce sont des vins commercialisés à peine quelques semaines après les vendanges et destinés à être bus rapidement. Un large public se bouscule dans les bistrots pour découvrir le nouveau millésime et profite de l’occasion pour faire la fête !

L’événement est lancé chaque année à Beaujeu, le troisième jeudi de novembre à minuit. Beaujeu est la cité médiévale nichée entre les collines, capitale historique du Beaujolais, qui a donné son nom à la région. La capitale économique aujourd’hui étant Villefranche-sur-Saône.

Une campagne médiatique efficace et la création d’affiches différentes chaque année, annoncent le concept. Les manifestations sont nombreuses : soirées, buffets culinaires et fêtes musicales sont organisés dans toute la France et même à l’export.

Un esprit festif, joyeux et convivial accompagne la dégustation du nouveau millésime !

 

L’HISTOIRE DU BEAUJOLAIS NOUVEAU

L’histoire débute en novembre 1951, date de la première mise en vente anticipée du Beaujolais Nouveau. Deux mois avant cette date, un arrêté avait interdit la vente des AOC (appellations d’origine contrôlée) avant le 15 décembre de l’année de la vendange. Les fortes protestations des vignerons ont contraint les officiels à changer le règlement et à fixer une autorisation  de commercialisation à la mi-novembre, pour les Beaujolais et Beaujolais-Villages affichant la mention nouveau.

Jusqu’en 1960, le développement commercial se fait sur la ville de Lyon. Il est servi en pots dans les bistrots appelés bouchons et est consommé uniquement par les lyonnais. D’ailleurs Léon DAUDET, fils d’Alphonse DAUDET disait :

LYON est une ville arrosée par trois grands fleuves, le Rhône, la Saône et le Beaujolais !

Puis les ventes augmentent. Il faut attendre 1970, pour que le Beaujolais Nouveau connaisse un succès planétaire, d’abord national puis européen, puis international. Il est expédié par avion aux quatre coins du monde : USA, Australie, Belgique, Japon… son arrivée est l’événement le plus populaire du monde du vin.

Actuellement, il est fêté dans 110 pays. Le Japon est le premier importateur de Beaujolais Nouveau. A l’honneur au Japon, ce vin annonce l’hiver et les Japonais sont de fins connaisseurs. Ils savent apprécier un vin primeur et déceler la qualité du millésime à venir …

 

APPRÉCIONS LE BEAUJOLAIS NOUVEAU !

On assiste aujourd’hui à une érosion des ventes mais on apprécie une montée en gamme des vins primeurs. De nouvelles générations de vignerons pratiquent des macérations plus courtes et sélectionnent des cuvées de caractère et de qualité.

2000 propriétés et domaines environ participent à la production de vins primeurs. Les vignerons élaborent avec talent des vins natures, sans souffre, frais, aromatiques et de personnalités toutes différentes.

Le Beaujolais Nouveau est un joli vin au goût de petits fruits noirs, myrtilles et mûres, et aux tannins charmeurs. Il flatte le palais et séduit par ses arômes de fleurs. La myrtille fraîche annonce en bouche des tannins soyeux comme du velours. Sa robe brillante rouge cerise évoque la couleur de la pivoine. C’est un vin jeune au caractère gourmand, friand, un gamay de plaisir, facile à boire en accompagnement de mets simples : plats de bistrot, saucisson chaud, andouillette lyonnaise, volaille rôtie, châtaignes grillées, fromage de chèvre.

 

LA PRODUCTION

Situé à l’extrême sud de la Bourgogne, le vignoble du Beaujolais s’étend du sud de Mâcon jusqu’au nord de Lyon sur 45 kilomètres. Adossé aux contreforts du Massif Central, il est installé sur des coteaux et collines dont l’altitude varie entre 180 et 550 mètres, qui vont de la plaine de la Saône jusqu’aux monts du Lyonnais. Le vignoble dont les paysages font penser à ceux de la Toscane, est exclusivement planté en gamay, cépage qui s’exprime à merveille sur les vallons granitiques et argilo-calcaires.

La production de vins primeurs soit 28 millions de bouteilles représente environ 35% de la production totale de la région. L’AOC Beaujolais produit 2/3 des Beaujolais Nouveaux.

 

Ne manquez pas l’événement !

Partagez avec vos amis un moment de plaisir et découvrez les arômes du nouveau millésime 2019, toujours avec modération !