Des rives de l’Atlantique aux portes de la Bourgogne, découvrons le Val de Loire et ses vignobles. Appelé jardin de la France pour sa douceur de vivre et la splendeur de ses paysages, c’est la région des châteaux Renaissance, traversée par un fleuve majestueux et parsemée de célèbres vignobles. Troisième région vinicole de France par sa superficie, elle regroupe, sur 57000 hectares de vignes, 14 départements allant de la Vendée au Puy-de-Dôme… Le fleuve joue un rôle prépondérant sur les vignobles.

 

Le Fleuve et la Vigne

Dernier grand fleuve sauvage de l’Europe occidentale, la Loire est longue de 1012 kilomètres. Les appellations sont nombreuses et les terroirs riches. « Pour produire du bon vin, la vigne doit voir la rivière » : c’est un dicton du Médoc qui pourrait s’appliquer à la Loire. Née en Vivarais près de Valence, elle remonte au nord à 100 kilomètres de Paris, fléchissant brusquement à l’ouest pour déboucher dans l’Océan Atlantique. Le fleuve a été du XIème au XIXème siècle, une exceptionnelle voie commerciale. La Loire c’est à la fois les rêves qu’elle charrie et les angoisses qu’elle provoque. En expédiant ses tonneaux sur le fleuve, le vigneron avait l’assurance de meilleurs revenus. Pourtant, la navigabilité n’était jamais bonne. Bateliers et marchands s’étaient adaptés à l’humeur capricieuse du fleuve (irrégularité de débit, bancs de sable, manque de vent). Ils utilisaient des gabares à fond plat, munies de voile, pouvant transporter une vingtaine de tonnes. Le commerce du vin animait ainsi de nombreux ports fluviaux, Nantes, Angers, Saumur, Orléans, … Après 1850, les chemins de fer mirent fin à ces pratiques dangereuses et irrégulières.

 

Le Val de Loire dans l’Histoire

Dès Clovis, les souverains s’étaient attachés à cette vallée : Charles VII, Louis XI, Charles VIII, Louis XII, François 1er, … La cour parisienne séjourna sur la Loire de nombreuses fois jusqu’à la fin du XVIème siècle. Ce qui explique la multitude de châteaux royaux comme la Forteresse Royale de Chinon, les Châteaux de Langeais, d’Amboise, de Loches, de Chambord, de Chaumont, de Chenonceau, d’Azay-le-Rideau, … Imaginez la notoriété des vins de Loire acquise durant 1000 ans ! Servis sur les tables royales, leur succès était assuré. Après ce faste, la région connut malheureusement la Révolution française, ses effets dévastateurs, de durs aléas climatiques, et la crise du phylloxéra à la fin du XIXème siècle.

En 1936, la démarche qualitative des vignerons a été récompensée par la création des AOC/ AOP pour les vins blancs, en 1959 pour les vins rouges et rosés.

 

Une palette de vins très diversifiée

Aujourd’hui les vignerons s’attachent à des méthodes traditionnelles, biodynamiques et éco-responsables pour assurer la notoriété de leurs vins dans le monde.

Sur les coteaux et terrasses de ses rives, la Loire apporte aux vins sa fraîcheur et sa douce lumière. Quatre grandes régions composent le vignoble du Val de Loire : le Pays Nantais,  l’Anjou-Saumur, la Touraine et le Centre-Loire.

Les appellations sont nombreuses. Citons-en quelques-unes : Muscadet, Anjou, Saumur, Savennières, Bonnezeaux, Quarts de Chaume, Chinon, Bourgueil, Touraine, Sancerre, Pouilly-Fumé, Reuilly, …sans oublier le Crémant de Loire.

Les vins sont caractérisés par une diversité de couleurs et de goûts. Des blancs qui se déclinent à l’infini, du plus sec au plus moelleux, des rouges, des rosés …et même des bulles.

 

La Région Centre Loire

Intéressons-nous aujourd’hui à la plus petite des quatre régions, le CENTRE-LOIRE et à l’appellations que nous affectionnons particulièrement : SANCERRE. Là sont produits de grands vins blancs issus du cépage Sauvignon, des vins rouges et des vins rosés… Autres appellations : Pouilly-Fumé, Pouilly-sur-Loire, Menetou-Salon, Reuilly, Quincy, Chateaumeillant, Coteaux du Giennois, Côtes d’Auvergne, …

Sancerre, un vin lumineux du Val de Loire

Situé sur la rive gauche de la Loire, le vignoble sancerrois s’étend sur 3000 hectares. De nombreuses communes ont droit à l’appellation : Ménétréol, Saint-Satur, Bué, Amigny, Verdigny, … Parmi elles, on trouve Chavignol connu pour son fromage de chèvre nommé « crottin de Chavignol ». D’ailleurs en Val de Loire, à chaque lieu correspond un fromage de chèvre. La région en est une grande productrice : le Chavignol à Sancerre, le Sainte-Maure à Chinon, le Chabis du Poitou, le Selles-sur-Cher, ….

Le vignoble possède des atouts majeurs :

un climat tempéré. La Loire et ses affluents jouent un rôle déterminant, favorisant un micro-climat unique et propice à la culture de la vigne.

des terroirs d’exception ! La faille de SANCERRE a surgit des couches du Jurassique et du Crétacé. Grande cassure géologique, elle présente trois terroirs distincts: les «terres blanches», sols calcaires âgés d’environ 150 millions d’années avec présence de coquillages fossilisés qui donnent des vins corsés et charpentés, les «caillottes» très pierreuses qui donnent des vins élégants et légers, les «chailloux» composées de terres à silex qui donnent des vins fermes et structurés.

Toute la palette des saveurs de Sancerre vient de ses terroirs.

– un cépage roi pour les vins blancs, le sauvignon! Très sensible au sol et au climat, il s’exprime avec une extrême finesse sur les terroirs de SANCERRE. Pour les vins rouges et rosés (20% de la production) c’est le pinot noir.

Sancerre, des vins de caractère !

SANCERRE AOC blanc. Vin d’une grande minéralité, fin et élégant, aux notes d’agrumes associées à la menthe et à la fougère. Il révèle dans les terres blanches des notes tubéreuses, dans les caillottes des notes de cassis et de buis, sur les terres à silex des notes d’acacia et de pierre à fusil. En bouche, des saveurs de coing, de pomme, de menthe et d’épices. Agréable en début de repas et idéal pour accompagner fruits de mer, poisson, volaille et fromages.

SANCERRE AOC rouge. Issu du cépage pinot noir, vin plaisant au nez de griotte et de venaison. En bouche, une expression gourmande de fruits rouges, une structure souple et des tanins fondus. A servir avec viande blanche et viande rouge et avec un beau plateau de fromages. Selon leur terroir, certains sont des vins de primeur, d’autres sont de longue garde (10, 20 ans…).

SANCERRE AOC rosé. Vin rafraîchissant, aux arômes de fruits rouges, de fleurs et de bonbons acidulés… A apprécier à l’apéritif, sur des mets épicés et sur des desserts.

Un petit mot sur l’appellation voisine et semblable au Sancerre : Pouilly-fumé

Situées sur la rive droite de la Loire, ses vignes sont exposées au sud. L’appellation produit des vins d’une grande finesse aromatique, fruités et structurés. SANCERRE et POUILLY-FUME ont en commun des arômes d’agrumes, orange, citron, pamplemousse auxquels se marient délicatement la menthe et la fougère.

Découvrez les grands vins du Centre-Loire chez des producteurs réputés, excellents ambassadeurs d’une région touristique par nature : Domaine Joseph Mellot, Domaine Henri Bourgeois, Domaine Didier Dagueneau, … et beaucoup d’autres.

 

Venez les rencontrer, d’agréables dégustations vous attendent !

Dans de prochains articles, nous développerons les autres régions du Val de Loire : l’Anjou, la Touraine, et le Pays Nantais. La région vinicole est si étendue et les vins si variés !