Depuis 1951, le Beaujolais fête chaque année au mois de novembre, par tradition populaire, son nouveau millésime. La fête du BEAUJOLAIS NOUVEAU a connu au fil des années, un succès planétaire, puis une crise économique importante et une image ternie de ses vins. L’événement a fait connaître le Beaujolais dans le monde entier, mais a fait ombrage à ses plus grands vins,  les dix CRUS du Beaujolais : SAINT-AMOUR, JULIENAS, CHENAS, MOULIN-A-VENT, FLEURIE, CHIROUBLES, MORGON, REGNIE, COTE-DE-BROUILLY et BROUILLY.

Restés longtemps dans l’ombre, les CRUS du Beaujolais aujourd’hui renaissent ! Ce sont des vins de grande qualité, qui ont leur place sur de belles tables ! Certains comme le MOULIN-A-VENT et le FLEURIE sont prestigieux et revendiquent même leur filiation bourguignonne. Ils méritent qu’on en parle …

 

LA RÉGION DU BEAUJOLAIS

La vigne est là depuis deux mille ans, implantée par les Romains. Situé a l’extrême sud de la Bourgogne, le vignoble s’étend le long de la rive droite de la Saône jusqu’aux monts du Lyonnais. Il repose sur des sols variés, allant des roches de schistes jusqu’aux alluvions de la Saône, ce qui donne une grande variété de terroirs.

La région présente, comme dit précédemment, deux facettes :

– l’une médiatique avec l’événement chaque année du Beaujolais Nouveau, concernant les deux appellations régionales Beaujolais et Beaujolais-Villages,

– l’autre plus prestigieuse, celle des dix crus et de ses climats.

Qu’est ce qu’un cru ? Un cru est un terroir délimité selon les régions à une commune, un lieu-dit ou un domaine viticole. Chaque cru répond à un cahier des charges particulier. Ces zones sont reconnues historiquement pour la qualité de leurs terroirs et la renommée de leurs vins.

 

AVEC LES CRUS, C’EST LE RETOUR DE GRANDS VINS, ÉLÉGANTS ET GOURMANDS.

De jeunes vignerons se sont installés, gèrent des domaines avec talent, travaillent les sols et nous font découvrir des terroirs oubliés. Ils élaborent des vins à l’image de Jules Chauvet, le père des vins nature ou de Marcel Lapierre bien connus des connaisseurs… Les grandes Maisons de Bourgogne investissent dans cette région, présentant un fort potentiel et une qualité exceptionnelle des terroirs.

 

UN SEUL CÉPAGE, LE GAMAY !

Les vins rouges du Beaujolais sont sublimés par un seul cépage, le gamay noir à jus blanc ! La méthode beaujolaise de vinification, appelée aussi macération semi-carbonique, donne aux vins un profil très aromatique. La vinification très particulière de la région, réalisée à partir de grappes entières, en fait des vins de plaisir au fruité intense. Ce sont des vins de gourmandise, fruités et floraux, aux saveurs variées et aux caractères marqués.

Situés dans la partie septentrionale de la région, découvrons les crus du nord au sud :

SAINT-AMOUR. Avec son nom plein de charme, c’est le vin de la Saint-Valentin !  Son vignoble de petite superficie (300 hectares) compte douze climats ou lieux-dits : la Côte de Besset, le Clos de la Brosse, le Clos des Guillons, les Champs grillés, vers l’Eglise, le Chatelet, le Clos des Billards, le Clos du Chapitre, les Bonnets, le Mas des Tines, les deux derniers climats rappelant le nom de l’appellation, à la Folie et en Paradis…

Jeune, le SAINT-AMOUR est délicat, floral, aux arômes tendres de petits fruits et d’abricot. Après quatre à cinq ans de garde, c’est un vin plus charpenté aux arômes de kirsch et d’épices.

 

JULIENAS. Son nom évoque Jules César et ses légions  qui occupèrent la région en l’an 100 avant JC. L’appellation s’étend sur quatre communes de Saône et Loire et du Rhône. Les vignes sont cultivées sur des sols granitiques, terrains sédimentaires et roches pourries  qui donnent au vin du caractère.

Le plus grand vignoble de l’appellation (40 hectares) est celui Château de Juliénas datant du XVIème siècle, ancienne propriété des Seigneurs de Beaujeu dont les caves voûtées sont impressionnantes…

Nerveux et généreux, le JULIENAS présente une robe rubis profond, un bouquet de pêche, de fruits rouges (framboise, fraise, cassis et groseilles), des arômes de fleurs (pivoine et violette) et de riches tanins.

 

CHENAS. Le plus petit des dix crus en superficie, de faible production mais de grande qualité ! L’appellation tient son nom d’anciennes forêts de chênes défrichées par les Romains et remplacées par des vignes depuis 1316. Le plus rare des crus se distingue par une belle robe rubis, des arômes de rose, de pivoine, de vanille, renforcés par des notes d’épices et de bois.

Le CHENAS est un vin généreux, charnu et chaleureux.

 

MOULIN-A-VENT. Le cru tient son nom du moulin à vent du XVème siècle qui domine le vignoble. Classé monument historique, il a moulu le grain jusqu’au XIXème siècle. Ne cherchez pas le village du même nom, il n’y en a pas ! Référence de l’appellation, le Château des Jacques qui appartient depuis 1996 à une grande maison de vins beaunoise et qui produit des vins harmonieux se révélant de grands vins de garde. Ses vins en vieillissant affirment leur parenté à la Bourgogne, par leur finesse.

Le MOULIN-A-VENT est un vin élégant, charpenté, aux arômes de fruits mûrs, d’épices et de fleurs.

 

FLEURIE. Le plus féminin des crus doit son nom à un légionnaire romain nommé Fleurus !

L’appellation compte 13 climats produisant des vins de caractère : Les Côtes, La Roilette, Les Roches, Les Garants, Le Bon Cru, La Madone, Les Moriers, Poncié, La Chapelle des Bois, Grille-Midi, Champagne, La Joie du Palais, Montgenas. Les pentes du vignoble offrent un paysage exceptionnel. A 425 mètres d’altitude se dresse la Chapelle de la Madone qui surplombe les vallées et veille sur les vignes. Son terroir si spécifique (sols sablonneux de granit rose) donne à ce vin une robe élégante, des notes d’iris, de violette et de pêche qui viennent intensifier son bouquet.

Le FLEURIE est un vin fin, d’une belle rondeur en bouche, à l’attaque franche et aux tanins veloutés.

 

CHIROUBLES. La plus élevée des appellations ! Les vignes se nichent à flanc de coteaux, disposées en cirque et adossées aux monts du Beaujolais. Le CHIROUBLES est un vin tendre à la robe violine, au bouquet gourmand de fleurs et fruits rouges et aux tanins souples.

 

MORGON. Vaste appellation de 1100 hectares qui développe 6 climats : le plus réputé La Côte de Py, Les Charmes, Les Grand Cras, Les Micouds, Corcelette et Douby. Représentant fièrement l’appellation, le Château de Bellevue est une belle demeure de caractère qui surplombe le village de Villié-Morgon et vous accueille pour une agréable dégustation de ses vins. Puisant sa force dans un sol de roche pourrie, décomposition de schistes et roches éruptives, le MORGON affiche une robe grenat profond. Son  bouquet de fruits à noyaux est riche et puissant. Il s’impose comme un vin charpenté, doté d’un grand potentiel de garde.

 

REGNIE. Dernière née des appellations en 1988. Son charmant village a la particularité d’avoir une église à deux clochers. Le REGNIE est un vin souple, à la robe rouge violacée, aux arômes de fruits rouges et noirs (mûres),  aux tanins fins et structurés. Belle longueur en bouche.

 

COTE DE BROUILLY. Le vignoble est dominé par la Chapelle Notre-Dame aux Raisins qui veille sur les vignes du Mont Brouilly depuis 1854. Les vins doivent leur particularité à une roche volcanique appelée pierre bleue. Le COTE-DE-BROUILLY est d’une grande élégance, à la robe pourpre et aux arômes mêlés de fruits rouges, de fleurs, d’épices et de notes minérales.

 

BROUILLY. La plus vaste et la plus méridionale des appellations de 1330 hectares. Elle ne compte qu’un climat: Pisse-Vieille, une parcelle de 22 hectares sur la commune de Cercié. Les vignes enserrent le Mont Brouilly. Le BROUILLY est un vin fruité, tout en finesse, à boire entre 2 et 5 ans d’âge.

 

Les dix crus du Beaujolais ont chacun une identité forte.

Ce sont des vins de caractère, accessibles pour tous vos bons moments.

Appréciez leur fraîcheur et leur gourmandise, à l’apéritif mais aussi à table, en accompagnement de plats tels que viandes rouges, volailles, fromages et desserts.

Agréables à boire jeunes dans les deux ans, ils sont grâce au cépage gamay, d’excellents vins de garde. Si vous attendez 5 à 10 ans, ils s’affirmeront avec élégance et vous dévoileront toute leur complexité.

Bonnes dégustations, avec modération !