Jump to content
Un Jour au Château
  • 0
Laurent46

Les Guides des vins sont ils vraiment fiables ?

Question

Bonjour,
Je suis Laurent et j’ai 46 ans. Amateur de vin, j’avais l’habitude de me fier au guide des vins pour faire mes choix. Mais depuis mon dernier « Bettane et Desseauve » il y a 3 ans, je ne me suis plus aventurer dans ces ouvrages trop complexes à lire. De plus, je commence à douter de l’objectivité des classements. Bien évidemment, un guide ne saurait être une parole d’évangile. Cette année, j’ai tout de même essayé la Revue du vin de France qui n’a pas vraiment comblé mes attentes. Je trouve que certains vins ne méritent pas d’y figurer, de même qu’il parait trop simple de vanter les grands crus. Du coup, je me demande si investir dans un guide vaut vraiment la peine. Et vous, que pensez-vous des guides de vins ? Sont-ils vraiment impartiaux ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

1 answer to this question

Recommended Posts

  • 0

Bonjour Laurent,
La question des guides de vin vaut la peine qu’on s’y attarde. Il en existe plusieurs, même si la RVF est la plus importante. Personnellement, je n’en achète pas. J’ai emprunté le guide vert de la RVF en 2018 et j’avoue que j’ai été surpris par l’absence de certains domaines pourtant bien connus du public. Du coup, je n’ai pas osé acheter. Quel est en effet l’intérêt d’acheter une revue pour savoir que Petrus ou DRC sont 3 étoiles ? Moi je me contente de quelques sites internet notamment Burghdound et Vivino. Les forums également permettent d’avoir des avis objectif et pertinents en temps réels. Il y a aussi plusieurs applications que je n’ai pas personnellement essayé, mais dont les retour que j’ai eu sont plutôt positif. Le meilleur guide reste tout de même le contact avec un bon caviste passionné. Mais il faut reconnaitre que ces guides restent d’une utilité importante pour les consommateurs non avertis.

S’agissant de l’absence de certains domaines dans les guides, il semblerait que cela soit dû parfois au choix de certains vignerons qui se gardent d’envoyer leurs échantillons aux critiques des revues, de peur qu’une mauvaise note n’affecte négativement leur clientèle déjà acquise. Enfin, concernant l’impartialité des revues, il serait risqué de porter un jugement sans preuve, même si chacun a sa petite idée sur ce qu’il en est. Déjà, le simple fait que tous les vignerons ne sont pas systématiquement pris en compte dans le classement est déjà une forme de partialité. L’un des points faibles des guides réside aussi dans les divergences de classement d’un même vin dans deux guides différents, ce qui renforce les soupçons de subjectivité. De même, les dates de dégustations ne sont pas indiquées. Or, un vin en bouteille peut considérablement évoluer au fil des mois et des années. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Answer this question...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


© Un Jour au Château - Contact - Conditions générales - Legal

×
×
  • Create New...