Jump to content
Un Jour au Château
  • 0
Bruno

Quelles différences entre vin bio et biodynamie ?

Question

Hello,

j'entends souvent parler de vins bio et de biodynamie et j'aimerais connaître la différence entre les 2 procédés. Plus exactement, j'aimerais savoir en quoi consiste la culture en biodynamie, qu'est-ce qui rend cette culture des vignes  si particulière ? Et quels sont les critères de certification biologique ?

Est-ce que l'on peut retrouver des produits chimiques dans le cahier des charges du bio ou est-ce que c'est interdit ?  Est-ce que cela influe sur la qualité, les arômes du vin et le prix ?

Merci pour vos réponses ! Bonne journée à tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites

5 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Bonjour Bruno,
Excellente question à laquelle je vais tenter de vous répondre...
La culture biologique existe depuis un moment déjà et implique de n'ajouter aucun traitement de synthèse selon les principes de l’agriculture biologique. C'est à dire pas de pesticide, OGM, insecticide, désherbant et engrais chimique. Les produits utilisés sur les vignes sont naturels, le but étant de préserver les sols les espèces animales et végétales ainsi que la santé du consommateur. Il faut savoir que le vigneron doit attendre 4 vendanges pour avoir le label AB.

Ce qui est relativement nouveau, c'est la vinification biologique. Avant 2012, il n’y avait que des vins "issus de l’agriculture biologique". Maintenant, nous pouvons trouver des vins bios issus de l’agriculture biologique et dont le processus de vinification respecte une règlementation européenne bien définie qui limite et contrôle l’usage de certains additifs et auxiliaires et interdit également certaines pratiques. Par exemple, l’ajout de souffre qui fait tant de débats est autorisé dans le cahier des charges bio même si la quantité est plus limitée.

L’agriculture biodynamique, ressemble à l’agriculture biologique avec en plus l’utilisation de remèdes ancestraux naturels pour renforcer les racines de la plante et la prise en compte d’autre paramètres magnétiques comme les phases lunaires, les influences cosmiques afin d'améliorer l’écosystème. L’objectif étant de favoriser les échanges entre la vigne et le sol. Ce mode d'agriculture répond aussi à un cahier des charges particulier, plus exigeant que celui de la règlementation biologique. Les bouteilles sont étiquetées avec un label Demeter ou Biodyvin certifiant du mode d’agriculture biodynamique.

Depuis 2012, il y a de plus en plus de vins biologiques et biodynamiques. Pour le producteur de vin, au-delà de la préoccupation environnementale et sanitaire et de la demande du consommateur,  l’intérêt avec le bio est d’obtenir une meilleure expression de son terroir avec une meilleure perception des saveurs.

Pour répondre à votre question, il existe malheureusement bien des produits chimiques dans les vins biologiques notamment les intrants liés à la conservation et à la stabilisation des vins (sulfite), à l’acidification et à la clarification ou à la décoloration des vins... Cependant, ils sont tout de même beaucoup plus limités qu'en production classique. La biodynamie, quant à elle, est encore plus réglementée en interdisant l’ajout d’enzymes, de levures et de tannins.

Il existe aussi du vin dit naturel qui interdit l’usage d’intrants et de sulfites, cependant il n’existe aucune réglemention officielle. Ils sont labellisés par l’AVN et les vins SAINS. Je ne connais pas particulièrement ces vins mais je trouve ce concept fort intéressant pour l'avenir, reste à voir si c'est possible de réaliser des vins stables en restant entièrement dans un procédé naturel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Salut,

Ce qui est embêtant avec la suppression des additifs, c'est le manque de stabilité des vins. J'imagine que les vins peuvent plus facilement s'oxyder et tourner au vinaigre ou bien même se détériorer à cause de bactéries indésirables, avec tous les risques que cela implique. Donc cela signifie qu'il faut les boire rapidement. Et quelque part c'est dommage car on ne peut pas les faire évoluer, prendre de la maturité ou alors plus difficilement. Par contre je suis d'accord sur le fait que c'est complètement abhérant d'ajouter autant de substances chimiques dans un vin. Quand on voit qu'il y a plus de 200 intrants dans un vin conventionnel, cela fait réfléchir...

image.thumb.png.90ea5015b0dd5dd5ed88e634c5deff88.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Oui c'est clair, c'est quand-même flippant de voir ça !
En plus de la différence au niveau santé et écologie, il y a tout de même une différence au niveau du gout.
Généralement un bon vin bio est plus savoureux, plus équilibré, on sent la qualité du raisin dont il est issu, dont le cycle a été respecté. Les vins rouges quant à eux sont un peu plus acides avec des notes florales. Cette légère acidité leur confèrent plus d’équilibre. Ils expriment souvent plus de nuances dans les arômes. Enfin, les vins bios sont souvent caractérisés par leur minéralité. Toutes ces différences sont liés au fait que l‘utilisation des produits chimiques altèrent la qualité du terroir. Enfin, c’est mon avis.

Je pense que la biodynamie est une agriculture d’avenir.

Bonne soirée

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Slt à tous
Vin biologique, vin naturel et vin en biodynamie. Voilà des termes qui reviennent beaucoup dans la presse et dans les discussions ces dernières années.  Pour ma part, je ne fait pas souvent attention à ces subtilités dans le choix d’un vin. Pourvu que le goût soit bon. D’ailleurs, n’est-ce pas ça le plus important ? Et vous quelle importance taillez-vous à ces spécificités. Certains soutiennent que cette nouvelle donne changera complètement notre façon de choisir et consommer le vin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Tu as entièrement raison lorsque tu dis « le vin c’est d’abord la saveur » et pas des principes bio. Mais il faut reconnaître que le bio c’est d’abord un choix personnel de vie et de responsabilité. Il serait difficile d’imposer un tel choix à des personnes qui n’accordent pas un intérêt à certains principes. Sommes toutes, le monde viticole est en pleine mutation et plusieurs vignerons commencent prendre conscience de leur responsabilité. Certains ont donc choisir d’adopter une politique respectueuse de l’environnement et de la santé ; parce qu’en réalité c’est de cela qu’il s’agit.
En effet, les terminologies vins naturels, bios ou en biodynamie désignent des vins qui reposent sur la limitation voire le rejet de l’utilisation des produits chimiques, pesticides ou fertilisants dans le processus de culture et de fabrication. De manière spécifique on peut retenir que :

- Le vin biologique est obtenu à partir d’une vigne n’ayant subi aucun traitement à base d’engrais ni de produits chimiques tels que les pesticides et les herbicides. Les apports utilisés sont généralement des fumures organiques et les fongicides à base de soufre et de cuivre. Ceci n’exclut toutefois pas l’utilisation de produits lors de la vinification, même si la tendance est de plus en plus à la réduction d’intrants à cette étape. Il faut 3 ans minimum pour obtenir la certification bio dont les plus connues en France sont Ecocert et Agriculture Biologique AB.

- Les vins biodynamiques vont un peu plus loin que les vins biologiques. Ici, la production (culture et vinification) est basée sur une agriculture responsable et globale prenant en compte les cycles solaires et lunaires, ainsi que l’utilisation de traitements naturels. Les engrais chimiques et les pesticides y sont proscrits. De même, l’utilisation du souffre y est plus basse que pour les vins bio. Le label de biodynamique le plus connu en France est le label Demeter.

- Les Vins naturels sont caractérisés par une culture bio ou biodynamique, une vendange à la main, l’uilisation de levures indigènes pour la fermentation et aucun intrant au moment de la vinification sauf une infime quantité de souffre. On parle aussi des vins SAINS (Sans Aucun Intrant Ni Sulfite) qui sont encore plus poussés. Les vins naturels n’existent pas légalement, du fait de l’absence d’une certification officielle qui les labellise. Il n’y a qu’une Association des Vins Naturels qui regroupe quelques vignerons autour de ces principes.

Au finish, qui préféreraient consommer des vins bourrés de pesticides et de produits ? Les vins naturels, bio et biodynamique ont la côte et c’est à juste titre. D’ailleurs les procédés de fabrication adoptés pour ces vins garantissent un meilleur goût. Donc, si le bon goût s’ajoute à la fabrication respectueuse et responsable, il n’y a aucun doute que les vins bios ont un avenir radieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Answer this question...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


© Un Jour au Château - Contact - Conditions générales - Legal

×
×
  • Create New...