Partons à la découverte du vin de Champagne et de ses mille facettes.

Synonyme de fête, symbole de culture et de raffinement, il nous charme par sa robe d’un bel éclat doré, ses bulles espiègles et ses arômes délicats.

Son vignoble, célèbre dans le monde entier pour la qualité de ses vins effervescents, est inscrit depuis 2015 au Patrimoine mondial de l’Unesco. Composé de 33000 hectares, c’est un vignoble de coteaux dont le plus caractéristique est la Montagne de Reims.

 

UN PEU D’HISTOIRE

Sans doute introduite par les Romains, la culture de la vigne s’est développée avec les religieux. C’est à l’Abbaye d’Hautvillers surplombant la Marne et Epernay que le célèbre moine Dom Pérignon régisseur du vignoble de l’abbaye durant 47 ans (1668-1715), mit en place de nouvelles méthodes pour produire les meilleurs vins de l’époque : plantation, sélection des vendanges, pressurage, vinification,… Il a considérablement fait évoluer les travaux dans les vignes et en caves. A t’ il pour autant inventé l’effervescence ? La légende demeure …

 

UNE REGION ATYPIQUE

La Champagne est l’unique région en France qui possède une seule appellation. Elle y puise sa force et compte cependant beaucoup de terroirs et de secteurs différents. Découvrez un vignoble très morcelé sur plus de 300 communes et découpé en cinq régions de production : l’Aisne, l’Aube, la Côte des Blancs d’Epernay à Vertus, la Montagne de Reims, et la Vallée de la Marne.

A noter que la Champagne produit également des vins tranquilles : l’AOC Coteaux Champenois, et l’AOC Rosé de Riceys ( sujet non développé dans cet article consacré au champagne effervescent).

 

LES GRANDES MAISONS, LES COOPÉRATEURS ET LES VIGNERONS

La grande famille de production champenoise est composée ainsi :

1- les Maisons de Champagne qui occupent une place essentielle dans l’économie de la filière vinicole. Je n’en citerai que quelque-unes : Bollinger, Krug, Salon, Louis Roederer, Henriot,  Laurent Perrier, Deutz, Taittinger, Pol Roger,… Elles sont à la fois producteurs, acheteurs de raisins, créateurs de produits et à la recherche constante de nouveaux marchés.

L’élaboration d’un grand champagne exige beaucoup de temps et de trésorerie.  Seules les Maisons peuvent supporter financièrement les nombreuses manipulations du vin et l’ immobilisation en cave de plusieurs années de récoltes.

Les Maisons de Champagne et leurs prestigieux vins séduisent une clientèle internationale attirée par l’Art de Vivre à la française !

2- parallèlement, les Groupement de Coopérateurs ou Caves coopératives occupent une place importante. Ils fournissent le raisin au négoce et développent de belles marques comme Nicolas Feuillate, Veuve A.Deveaux, Mailly Grand Cru, …

3- enfin les Vignerons élaborateurs de Champagne  produisent de jolis vins pour répondre à l’attente de nouveaux consommateurs. Bénéficiant de terroirs exceptionnels, ils offrent cependant un volume limité de leurs meilleures productions.

 

LES TERROIRS ET LES SOLS

Le vignoble de Champagne situé le plus au nord de la France connaît un climat très rude. Certains hivers, personne ne songe à parler de réchauffement climatique…Un froid glacial s’abat sur les vignes . Ces conditions climatiques et géologiques demandent aux vignerons un patient travail. Au fil des siècles, ils en ont tiré des atouts considérables, travaillant des sols calcaires (craie, marne et grès), propices à un bel équilibre sucre /acidité des raisins, nécessaire à l’élaboration de vins effervescents. Les sous-sols ont par ailleurs permis le creusement de caves souterraines spécifiques à la Champagne et idéales pour le vieillissement des vins.

 

LES CEPAGES MAJEURS DE LA CHAMPAGNE

– le Pinot Noir, principal cépage de la région (39% de la superficie). Vinifiés en blancs, les vins sont structurés et vineux. Cépage puissant en assemblage.

– le Pinot Meunier, deuxième cépage (33% de la superficie), donne des vins fruités et apporte surtout de la souplesse en assemblage.

– le Chardonnay couvre 28% de la superficie. Les vins révèlent des notes minérales, d’une belle fraîcheur et d’une grande délicatesse. Cépage idéal pour le vieillissement.

 

LES METHODES D’ELABORATION

Dans le secret de ses caves, le vigneron ou chef de caves assiste à la transformation de son vin, au moment où la prise de mousse le rend effervescent et où les bulles apparaissent !

Mais un long et minutieux travail va être nécessaire pour y arriver….

Les différentes étapes de la vinification sont :

– les vendanges

– le pressurage. Les raisins pressés, le moût fermente et le sucre se transforme en alcool. Une première fermentation débute et donne naissance aux vins clairs, des vins tranquilles sans bulles vinifiés mais non terminés. Ces vins sont conservés séparément selon leurs terroirs d’origine et leurs cépages. Ils sont testés régulièrement par le chef de caves.

– l’assemblage. Lorsque la première fermentation est terminée, les vins clairs sont assemblés. C’est là qu’opère la magie de l’assemblage, si spécifique à chacune des Maisons de Champagne ! Avec toutes ses connaissances, son exigence, sa précision, son habilité à prévoir l’évolution dans le temps  le chef de caves assemble cépages, millésimes et terroirs.

Ce travail d’orfèvre va donner le style d’un vin, l’âme d’une Maison !

– la mise en bouteille. Les vins clairs assemblés sont mis en bouteilles, avec l’ajout d’une quantité de levure et de sucre appelée liqueur de tirage. C’est le dosage de sucre qui détermine le type de Champagne : extra-brut, brut, extra-dry, sec, ….Lorsqu’il n’y a pas d’ajout de liqueur, les mentions non dosé, brut nature peuvent être apposées. Dans ce cas la qualité des raisins doit être exceptionnelle.

– les bouteilles capsulées sont stockées en cave plusieurs mois

une seconde fermentation provoquée par les levures déclenche la prise de mousse. Elle donne au vin plus de souplesse, plus d’affinement des arômes et une grande stabilité. C’es l’effervescence !

– le vieillissement du vin est de quinze mois minimum pour un champagne générique et de trois ans pour un champagne millésimé.

– les levures ayant formé un dépôt, il faut l’éliminer en réalisant le remuage,

– enfin le dégorgement. En décapsulant la bouteille, le gaz expulse un dépôt qu’il faut combler avec une liqueur d’expédition, mélange de sucre de canne et de vin vieux de Champagne

Lorsque vous dégusterez une bouteille de champagne entre amis, pensez à toutes ces étapes et à toutes les heures passées en cave, pour élaborer ce divin nectar !

 

Pas toujours facile de comprendre le vin de Champagne :

appellation, millésime, marque, …Voici quelques dénominations pour vous éclairer :

CHAMPAGNE ou CHAMPAGNE TRADITION – assemblage de vins tranquilles issus des trois cépages. Parfois il porte le nom d’une Cuvée Spéciale élaborée avec les meilleurs vins du vigneron ou de la maison, pour une occasion spécifique.

BLANC DE BLANCS – élaboré à partir du cépage chardonnay uniquement, d’années et de crus différents, c’est un vin brut blanc de blancs sans année. Lorsque le vin est issu d’une même année, brut blanc de blancs millésimé qui doit vieillir trois ans en cave.

BLANC DE NOIRS – élaboré à partir de raisins noirs à jus blanc, du cépage pinot noir ou pinot meunier ou les deux, c’est un vin brut blanc de noirs sans année. Lorsque le vin est issu d’une même année, brut blanc de noirs millésimé qui doit vieillir trois ans en cave.

GRAND CRU , PREMIER CRU – vin provenant exclusivement de communes classées à 100% pour la première, de 90 à 99% pour la seconde.

CHAMPAGNE ROSE – seul vin rosé auquel on ajoute un peu de vin rouge d’AOC Coteaux Champenois lors de l’assemblage.

RECEMMENT DEGORGE – vin millésimé, vieilli sur lie pendant cinq à dix ans, Un champagne peut vieillir sans perdre ses bulles, s’il n’a pas été dégorgé. Il a la complexité des vieux champagnes avec une bulle vivace. Aujourd’hui de grandes Maisons comme Jacquesson, Bollinger ou Dom Pérignon en proposent à des initiés.

CLOS – vin d’une production non assemblée, issu d’un lieu-dit délimité uniquement.

R.M.   récoltant-manipulant, vin de vigneron qui élabore ses propres champagnes.

N.M.  négociant-manipulant , vin des Maisons de Champagne et du négoce traditionnel.

C.M.  coopérateur-manipulant, vin des caves coopératives qui produisent leurs champagnes.

 

UN VIGNOBLE DYNAMIQUE

Le profil du consommateur évolue et les techniques de vinification aussi.

Depuis quelques années, de nouvelles générations de vignerons  et les Maisons de Champagne créent un nouveau style de champagnes moins dosés, plus précis et plus ciselés.

Beaucoup s’orientent vers la viticulture biologique et convertissent une partie de leur vignoble. Certains sont précurseurs depuis dix ans, d’autres sont de nouveaux acteurs. Cela donne des vins subtils et expressifs.

 

L’OENOTOURISME EN CHAMPAGNE

N’oublions pas l’oenotourisme partie prenante de l’économie de la région.

Les visites et les dégustations attirent beaucoup de touristes. Visitez les caves médiévales creusées dès le XIIIème siècle dans la roche appelées crayères. Là reposent les trésors des Maisons de Champagne. Parcourez les galeries souterraines longues de plusieurs kilomètres et appréciez le calmes des lieux.

Découvrez les paysages et le patrimoine historique de la région. Sillonnez le vignoble, rencontrez les producteurs, dénichez des circuits et des programmes organisés à votre intention, séjournez dans d’agréables maisons d’hôtes et profitez de tables réputées .

En un mot, vivez des moments d’exception !